Le groupe africain

Message du président

Les États membres de l’Assemblée générale des Nations Unies sont divisés en différents groupes géographiques. Ce sont les groupes à travers lesquels les élections sont menées dans divers organes et agences des Nations Unies.

L’Afrique dispose de 3 membres non permanents au Conseil de sécurité, 14 membres au Conseil économique et social, 13 membres au Conseil des droits de l’homme, ainsi que d'un Président de l’Assemblée générale les années 4 et 9.

 

Le Groupe africain aux Nations Unies est composé des 54 États membres de l’Union africaine aux Nations Unies. Le bloc coordonne ses efforts sur divers sujets, allant de la santé et de la migration aux questions de paix et de sécurité.

Le groupe se réunit régulièrement pour recevoir des briefings des invités et des fonctionnaires des Nations Unies et discuter des résolutions et des sujets de l'ONU afin de parvenir à une position africaine commune.

 

Le groupe est présidé par un ambassadeur d'un État membre, le poste étant en rotation tous les mois. La mission d’observation de l’Union africaine sert de secrétariat de coordination pour le groupe en organisant des réunions, en appuyant le président et, d’une manière générale, en fournissant une assistance logistique et administrative, le cas échéant.

 

 

39893100201_343bf25b17_z.jpg

Au moment où j’entame mon mandat comme Président du Groupe africain des Ambassadeurs accrédités à New York pour le mois de novembre 2021, je tiens à exprimer mon enthousiasme à donner ma modeste contribution à l’action de cet important Groupe dont la vocation est de raffermir l’unité et la personnalité africaine au sein du Système des Nations Unies. Je mesure l’immensité et la complexité de la charge qui m’incombe. J’y mettrai tout mon cœur et toute mon abnégation pour davantage consolider la place de l’Afrique et lui permettre de défendre au mieux ses intérêts.

Je prends le témoin à un moment où le Groupe africain a déjà abattu un grand travail, au compte de la 76ème session ordinaire de l’Assemblée générale, grâce à la persévérance et au dévouement de mes prédécesseurs ainsi que des autres Ambassadeurs et Représentants permanents du Groupe.

Je me focaliserai dans cette perspective sur le suivi des projets de résolutions déjà négociés et dont l’adoption interpelle la mobilisation de notre Groupe.

Ainsi, je porterai une attention particulière aux travaux des différentes Commissions.

  • S’agissant de la Première Commission dont les travaux se sont déroulés du 30 septembre au 5 novembre 2021, une attention soutenue sera accordée aux 57 projets de résolutions et trois projets de décisions adoptés en Commission en vue de leur approbation par l’Assemblée générale. Nous devons renforcer la cohésion et l’unité du Groupe afin de préserver les consensus obtenus.

 

  • En ce qui concerne la Deuxième Commission, notre ambition est de poursuivre le plaidoyer auprès des partenaires en vue d’une répartition équitable des vaccins pour ne laisser personne en marge. Il en sera de même de tous les projets de résolutions, notamment ceux liés au développement durable, à l’éradication de la pauvreté, au développement agricole, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, aux questions relatives à la croissance économique, aux technologies de l’information et de la communication pour le développement.

 

  • Relativement à la Troisième Commission, une attention particulière sera accordée aux questions des droits de l’homme, de promotion du genre, de protection des enfants, des jeunes, des personnes handicapées, de prévention du crime, de contrôle international des drogues.

 

  • Au sein de la Quatrième Commission dont l’essentiel des travaux de négociation ont eu lieu, le Groupe africain s’investira dans l’adoption des projets de résolutions à l’Assemblée générale. Il va sans dire qu’un intérêt sera porté sur les opérations de maintien de la paix, le continent africain étant touché par des conflits de tout genre et qui nécessitent souvent le déploiement de contingents de maintien de la paix.

  • Parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de la Cinquième Commission, les préoccupations suivantes seront au centre des intérêts du Groupe, notamment : le projet de budget-programme pour 2022 ; le barème des quotes-parts pour la répartition des dépenses des Nations Unies et ; le barème des quotes-parts pour la répartition des dépenses relatives aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Ensuite, une attention particulière sera accordée à la situation des travaux de construction à Nairobi et à Addis-Abeba ainsi que les missions de politiques spéciales des Nations Unies.

 

  • Aujourd’hui, il n’est secret pour personne que le terrorisme est devenu un phénomène qui n’épargne aucun continent. L’Afrique, au sein de la Sixième Commission ne ménagera aucun effort pour faire entendre sa voix pour l’éradication des fléaux, en agissant dans le sens du contrôle des drogues, la prévention du crime et la lutte contre le terrorisme international sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations.

 

Par ailleurs, à la suite de la présentation du Rapport du Secrétaire général intitulé « Notre Programme commun », il appartiendra au Groupe africain de prendre une part active au processus tendant à accélérer et renforcer le multilatéralisme dans le respect de l’Agenda 2063.

 

Enfin, la République de Guinée apportera, bien entendu, son plein soutien à cette dynamique de renforcement de la solidarité africaine pour la réalisation de nos objectifs de paix, de développement durable dans un monde de sécurité et de prospérité partagée.

Photo Guinea - SEM ALY DIANE.jpg

S.E. M. Aly Diane

Ambassadeur, Représentant permanent de la Guinée auprès de l'Organisation des Nations unies

Président du groupe africain des Représentants permanents aux Nations unies pour le mois de Novembre 2021